www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
du comité d'athlétisme de la loire

La Compétition, un spectacle sportif

 Qu'est ce qu'une compétition…

C'est un spectacle sportif avec de nombreux acteurs tant sur le terrain qu'en coulisse: athlètes, officiels, personnel du stade…

Les athlètes sont les acteurs principaux de la compétition, ils doivent pouvoir s'exprimer, faire le spectacle.

Pour cela les officiels, autres acteurs de la compétition, vont garantir la qualité du spectacle, protéger les athlètes, les canaliser pour que les règles du jeu soient respectées, tout en restant le plus discret possible. Pour que cela fonctionne correctement il faut une bonne entente, une bonne coordination.

Au niveau départemental, la compétition est un maillon de la préparation à la grande compétition, il n'y a pas ou peu de spectateurs, mais nous devons la considérer comme une initiation à la vraie compétition, une préparation. Elle doit donc être organisée en fonction de cela et dirigée avec cet objectif d'apprentissage.

Tout d'abord il y a une équipe de direction qui a organisé en amont et qui est placé à des postes "clés". De la bonne entente entre ces personnes dépend souvent la réussite du fonctionnement de la compétition.

Il y a aussi, le jour de la compétition, tous les officiels et les aides qui vont œuvrer qui vont participer pour que les athlètes puissent faire leur sport favori, notre sport favori.

Qui sont les officiels d'une réunion DEPARTEMENTALE ?

Les Officiels de direction  et d'organisation (moins nombreux que dans une "grande" compétition)

Un Directeur de Réunion / Directeur de Compétition qui peut être à la fois Speaker

Un Directeur technique qui est ipso facto le Juge arbitre

Un responsable de Chambre d'Appel, chef de secrétariat

            Et il devrait y avoir à chaque fois… une couverture Médicale.

Les Officiels de compétition

Un Juge arbitre

Pour les courses

Un Chef juge courses et des juges courses qui devront souvent être également

Compteur de tours, Commissaires de courses et aide de matériel de course (installation des haies notamment)

Un Chef juge marche et des juges marche si… il y a de la marche dans la réunion bien entendu.

Un Juge Chef de Photographie d'Arrivée et des assistants lecteur de films

            - et… si il y a suffisamment de monde

            Chef chrono et 2 chronométreurs

- et… si, malheureusement, il n'y a pas de chrono électrique,

            4 à 6 chronométreurs de plus

Un Chef starter et si possible au moins 1 starter de rappel - aide starter

Pour les concours

A chaque concours prévu:

Un Chef juge concours et des juges concours (le nombre minimal est variable selon la nature du concours)

Pour l'ensemble de la réunion

Au moins un Anémométreur… en course de sprint et haies jusqu'au 200m inclus et en concours de longueur triple saut

 Cela fait déjà beaucoup de monde, la réalité départementale est souvent différente …

Dans le "grand championnat" on fera tout ce qu'il est possible pour qu'il y ait le moins de monde sur le terrain pour que les spectateurs puissent voir…  à notre niveau, ce problème ne se posant pas, on s'orientera pour que, progressivement, les différents participants de l'organisation (athlètes, officiels et, dans une moindre mesure, entraîneurs) se respectent, ne se gênent pas, ainsi chacun apprendra ce qui peut l'attendre à plus haut niveau.

Le fonctionnement de la compétition à notre niveau, DEPARTEMENTAL

Ces 5 à 6 personnes sont les liens de direction de la compétition, ils ont les responsabilités des décisions. Certains éléments ont été préparé avant: horaires, matériels, pré inscriptions… ce qui se passe en coulisse par définition…

… ne se voit pas pendant la compétition: la chambre d'appel, le matériel, le secrétariat…

… mais parfois s'entend le speaker, le rappel des horaires, les résultats…

Chacun a un rôle prédéfini, si celui-ci est indispensable dans la réunion il doit savoir que c'est aussi son devoir de l'assurer pour être au service de celle-ci, qu'une erreur de sa part sera très gênante pour les autres. La force d'une compétition dépend de son maillon le plus faible… chacun est au service des autres pour que la réunion fonctionne bien. S'il est évident que la relation Directeur de réunion /Juge Arbitre est primordiale puisqu'à eux deux ils doivent assurer ce que plusieurs personnes assurent dans les grandes réunion, il est évident que la bonne entente avec la Chambre d'appel / Secrétariat (confondue la plupart du temps à notre niveau) le starter et le chrono électrique est aussi primordiale puisqu'un rythme est donné à la réunion par le maintien de l'horaire des courses qui est le plus visible. Si malheureusement le Directeur de réunion fait souvent les annonces en même temps, il est évident qu'un véritable speaker, bien au fait du timing général serait un élément de réussite.

Les officiels de compétitions, à notre niveau, l'important…

Chaque personne est à un poste… elle doit connaître son rôle plus que les règlements, souvent ses rôles puisqu'on n'est pas assez nombreux, travailler avec ses partenaires jurys et non pas contre (càd penser que chacun peut être faillible un jour), travailler pour les athlètes pour que les conditions de compétitions soient les meilleures possibles pour tous. Se rappeler que les jeunes athlètes ne connaissent pas encore tout (leurs entraîneurs sont souvent plus axés sur une stricte formation en vue de la performance, technique et physique), on doit les aider à se comporter en compétition, c'est-à-dire qu'on doit d'abord être clair, régulier, dans son organisation pour qu'ils puissent retrouver leurs moyens.

La mise en place des Officiels: "pour un bon fonctionnement".

 Si un athlète s'échauffe pour être le meilleur possible, l'officiel doit aussi se préparer pour être le meilleur possible. Comme l'athlète, il doit être prêt au moment de son intervention, mais comme l'athlète, pour être prêt au bon moment il faut avoir commencé avant…

 La mise en place du jury

Si pour les officiels de direction, d'organisation, cela commence souvent plus d'une heure avant pour que le maximum soit prêt, distribution des dossards, mise en place des haies…, pour les officiels de compétition, cela commence aussi longtemps avant…

ü                 S'il est bien compréhensible que le chrono électrique doit être monté, vérifié, réglé, "liaisonné" avec le starter au minimum 10 minutes avant le départ de la première course… chaque membre du jury doit être à sa place assez longtemps à l'avance pour que, à l'heure prévue par l'horaire, la course, le concours commence… c'est-à-dire que tout soit fait, par exemple:

ü                 En course les starting-blocks réglés, les athlètes en place derrière il faut que au moins 10' avant le matériel soit là, que les starters aient donné les instructions, pour que les athlètes puissent faire leurs derniers réglages…

ü                 Au saut en longueur, pour que le premier saut du concours puisse se faire, les athlètes ont du prendre leurs marques sur le bon sautoir, dans le bon sens, sans se blesser, le sable doit être ratissé, la planche doit être en place… les sauteurs doivent connaître leur ordre de passage….

ü                 Au lancer de javelot, pour que le premier jet du concours puisse être exécuté, les athlètes ont du prendre leurs marques sans risquer de blesser qui que ce soit avec toutes les conséquences que cela signifie…

Penser au déroulement de l'épreuve et sa suite

Chaque course, chaque essai doit pouvoir être validé…

A la fin d'un concours, d'une série de course, les résultats doivent pouvoir être vérifiés et contrôlés, être diffusés, et parfois très rapidement si cela influe sur la suite de la compétition série, finale…

Si l'organisation a un podium, celui-ci doit pouvoir se faire sans tarder pour qu'il ait une signification, cela implique une organisation spécifique, et le chef de concours doit savoir que c'est à lui d'amener les athlètes près du podium, celui-ci fait partie de la compétition.

La fin de l'épreuve, de la compétition

Chacun devra se rappeler que la fin de son action ne s'arrête pas au dernier jet, au dernier chrono, au dernier podium... Le rangement du matériel, celui du stade ou celui du comité, voire le bref rapport de ce qui s'est passé, l'exposé des problèmes de la journée, sont les premiers éléments de la mise en place de la prochaine compétition.

Les courses et les concours dans nos compétitions traditionnelles.

 Les Courses

Pour les courses, on peut dire qu'il y a 2 circuits distincts, celui que tout le monde voit assez facilement avec le Starter, le chronométrage… ce sera vu en détails plus loin, mais tout le monde doit savoir en fait, que tout part de la chambre d'appel.

Il faut comprendre que la préparation faite en amont par les clubs des athlètes est importante, ce sont les inscriptions … (à notre niveau ceci est plus délicat qu'aux championnats du monde où tous les athlètes sont engagés avec des performances des références précises). Ces inscriptions vont être passées au crible pour constituer des séries de courses, ou des groupes pour donner une qualité à l'organisation. Des feuilles de courses sont établies.

Ces feuilles étant diffusées, l'équipe des départs a un grand rôle pour que les athlètes soient prêts au moment opportun, mais, "maître du départ", elle devra vérifier qu'elle peut le donner ce départ. Aucune course ne devra partir sans que:

ü      le Chef des courses (Juge Arbitre) ne donne l'autorisation (si pour un 100m il n'y a que la mise en place de l'anémomètre à vérifier, pensez que c'est lui qui garantit la régularité de ce qui se passe pendant chaque course, sans parler de la mise en place des haies, des relais, des rabattements en ½ fond, aux compteurs de tours…),

ü      le Chef du Chronométrage soit prêt (électrique voyant allumé sur le transducteur, manuel coup de sifflet donné).

Les Concours

Ils seront supervisés par le Juge Arbitre compétent sauf si chaque jury est suffisamment étoffé et que le chef de jury ait la bonne qualification officielle. A ce moment là tout parait plus simple, une fois que le jury est composé avec suffisamment de personnes qualifiées, il devient en partie autonome et chaque jury doit garantir le respect des horaires avec une bonne liaison avec le speaker…

Pour les Lancers, il n' y a plus d'anémomètre, mais il faudra prévoir le retour des engins pendant les concours

Les réalités départementales

 Les hommes

Nous ne sommes pas si nombreux le jour des compétitions à œuvrer sur le terrain. Aussi nous devons respecter une organisation qui soit la plus efficiente possible.

Des choix pour la constitution des jurys seront fait par les organisateurs pour que l'ensemble des épreuves soit assuré. Il vaut mieux réduire le nombre d'essais dans les concours, supprimer un tour ou des finales dans les courses, plutôt que d'entendre dire: "on assure d'abord les courses, on verra pour les concours en fonction du jury!". Nous devons avoir le même respect pour tous les athlètes et aucun ne doit être lésé plus qu"un autre à priori.

Nous nous devons de construire un jury équilibré, permettant d'organiser, à défaut du mieux possible, de la "moins mauvaise façon possible" En poussant à l'extrême, avec le chronométrage électrique, avec 6 personnes, 2 au départ, 2 derrière le chrono, 2 sur la ligne d'arrivée on est presque "confortable" pour l'ensemble des course, mieux en tout cas que 3 au saut en longueur ou au lancer de marteau…

A chaque officiel de comprendre, que si sa compétence n'est pas au mieux utilisée à chaque compétition, sa présence permet à l'organisation générale de "tourner" et aux athlètes de s'exprimer. C'est un peu la même chose qu'on leur demande parfois dans nos interclubs, faire quelque chose qu'ils ne savent pas trop faire, pour le bien de leur équipe.

Les structures

Une compétition, même si elle est organisée par le comité ou par un club, c' est d'abord une affaire de l'ensemble des clubs participants. Ce sont les clubs qui entraînent les athlètes, ce sont eux qui élisent le comité départemental, ce doit donc être à eux de présenter, en même temps que leurs athlètes, des officiels pour le bon déroulement des compétitions.

C'est l'organisateur de la compétition qui va s'assurer la présence des officiels de direction, c'est lui qui va déterminer le nombre d'officiel souhaitable pour la bonne marche de la réunion. A partir de ces estimations, l'organisateur, club ou comité, au moment où il va faire connaître son organisation, va contacter également les personnes qui devront officier.

Il semble normal que les clubs participants à leur championnat départemental répondent présents à la fois par leurs athlètes et par leurs officiels.

La formation continue

Etre membre du jury est une tâche de bénévole par définition. On peut:

ü      soit donner un simple coup de main, on a besoin de tant de monde pour une organisation d'athlétisme,

ü      soit s'engager un peu plus et passer des examens d'officiel.

Les personnes qui ont des diplômes sont très importantes pour nos athlètes car ce sont elles qui vont valider les performances. Mais nos règlements évoluent, changent se modifient. Tous les 2 ans l'IAAF publie les modifications importantes et il semble être un devoir lorsqu'on a accepté d'aider nos athlètes de suivre l'évolution des ces règlements.

Chaque année, le Comité Départemental de la Loire, proposera, pour aider tous "ses" officiels, une journée de mise au point des règlements. Nous sommes conscient de la charge supplémentaire que nous créons, tant aux "formateurs" qu'aux "formés", mais nous espérons que beaucoup trouveront un moment pour se consacrer à cette "mise à niveau". Cette journée servira éaglement d'information à ceux qui désirent rentrer dans le processus de formation à l'un des poste d'officiel technique.

Les partenaire de l'athlétisme ligérien:

-

Infos Form'up

 

 -

Offre d'emploi

Ligue
Aura

-

 PROGRAMME DES
COMPETITIONS ET RASSEMBLEMENTS
-

Challenge Loire

18 Juillet 2020

Firminy (Stade le Corbusier)
Engagements en ligne uniquement : 
pas d’engagements sur place !

Engagements Ouvert

Programme du Challenge

-

Challenge Loire

25 Juillet 2020

Roanne (Stade Malleval)
Engagements en ligne uniquement : 
pas d’engagements sur place !

Engagements Ouvert

Programme du Challenge