www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
du comité d'athlétisme de la loire

Hauteur - Le matériel

 

Une partie du matériel est souvent à prendre au local à matériel, ou au secrétariat

ü      Une ou plusieurs barre(s)  (181-7). Elle devra être marquée pour avoir toujours la même orientation pendant le concours

ü      La Toise (148) pour mesurer (181 5-6)

ü      La feuille de concours (125 3) avec une tablette et crayon papier (pluie)

ü      Les drapeaux: rouge, blanc pour valider les essais (125 3), jaune pour l'avertissement du temps (180 17c note)

ü      La manche à air pour indiquer la direction du vent (144 3) 

Une autre partie est en place sur la zone de concours (182 3-4-5)

La réception (182 10): il faudra en arrivant vérifier qu'il est bien placé (la réorienter éventuellement), qu'il n'y ait pas de danger (tapis bien attaché, pas de débris dangereux entre les blocs ou sous le tapis anti-pointes…)

Les poteaux (182 6-7): il faudra les mettre en place (182 10 note), les régler avec les taquets (182 8) et la barre (181 7-9), marquer leur emplacement et tracer la ligne de saut (182 2 note) avec un ruban adhésif

Il est important que l'ensemble de ce matériel soit installé assez tôt pour que les athlètes puissent prendre leurs marques (180 1-2-3) (Du ruban adhésif avec des couleurs différentes devrait être fournis par l'organisation).

Selon le niveau de la compétition

Il pourra y avoir un tableau d'affichage (performance, essai, dossard), une horloge de concentration (180 17), des bancs, des parasols… Il faudra bien faire attention que ce matériel soit placé pour être réellement efficace mais sans gêner, ni les athlètes ni le spectacle. Par exemple:

ü                                   L'horloge de concentration doit être vue sans difficulté par les concurrents en train de se préparer quelque soit leur point de départ de la course d'élan.

ü                                   Le tableau de marque (performance, essai, dossard) doit pouvoir être vu à la fois par les concurrents et par les spectateurs, mais ne pas se situer entre les tribunes et l'aire de saut.

Que faudrait-il pour que le jury de HAUTEUR fonctionne idéalement ?

Un chef de concours A qui appelle les concurrents dans l'ordre, marque les essais sur la fiche (125 3), vérifie les mesures, placé pour vérifier les points de litige qui sont la ligne d'appel, la stabilisation de la barre. Il devrait tenir les drapeaux Rouge et Blanc pour la validation des sauts. Il doit gérer le chrono et le drapeau Jaune (180 17 Note) pour le temps. Attention, seul, il ne peut pas tout faire.

2 aides B (cela signifie qu'aucune qualification n'est exigée) pour remettre la barre en place et aider à la montée des barres


Si nous avons la chance d'avoir des jurys supplémentaires, quelles fonctions leurs attribuer ?

1.           Un secrétaire de jury C, qui tient la feuille de concours et appelle les concurrents, aide à régler la barre (horizontalité vue de loin).

2.          Un juge chargé du chronomètre D pour le délai de saut (muni d'un drapeau jaune)

3.          Un juge chargé du tableau d'affichage E

4.          Un juge chargé des concurrents (pour sortir de l'aire de concours)

5.          Puis éventuellement pour le secrétariat informatique 

Pour l'homologation d'un record de France il faut (§6):

Un Juge Arbitre au moins régional chef de concours assisté d'au moins 2 autres membres du jury, la mesure devant être vérifiée avant les essais par un Juge Fédéral de Sauts ou un Juge Arbitre Fédéral.

Les missions du jury de HAUTEUR avant le début du concours

Ces missions se feront sous la responsabilité du chef de concours. C'est à lui à distribuer les différentes tâches en fonction de l'effectif à sa disposition (125 1).

Mise en place du concours

 Prendre le matériel au local à matériel et les feuilles de concours à la chambre d'appel. (selon le niveau de la compétition,les athlètes se rendent directement au sautoir, ou passent par la chambre d'appel et sont amenés sur l'aire de concours)

Installer rapidement le sautoir, c'est-à-dire placer la barre, les poteaux, marquer leur emplacement au sol (182 10 note et 182 7) et tracer la ligne de saut (182 2 note) (comment la tracer, précision importante). Installer la manche à air (144 3)

Placer les différents membres du jury (ne pas "surcharger" 119) pour que ceux-ci ne gênent ni les concurrents, ni les spectateurs. Tout cela doit être prêt avant que les athlètes prennent leurs marques (180 1-2). Il faut compter une bonne vingtaine de minutes pour que l'ensemble des athlètes d'un concours aient réglés leurs courses d'élan et soient prêts à commencer la compétition. Il faut donc que le jury soit opérationnel environ 30' avant l'heure officiel de début du concours

Organisation de l'échauffement (180 1)

Pour finir leur échauffement, les athlètes peuvent souhaiter avoir des barres de sauts, le jury se doit d'aider cette situation. Si à haut niveau les barres sont assez facilement communes à tous, il n'en est pas de même au niveau départemental vu la grande différence de valeur des athlètes. Il s'agit donc d'être assez équitable et de permettre à tous de pouvoir se régler, pour cela il faut prévoir de mettre en alternance 2 ou 3 hauteurs choisies en fonction des barres souhaitées par les athlètes. Il faudra faire attention à la mise en place des marques (180 3)

Les "annonces officielles"

La première barre, les montées successives peuvent être déterminées par le règlement de la compétition. Dans nos compétitions cela est plus dépendant du niveau de la région. En début de saison, il s'agit de permettre au plus grand nombre de s'exprimer, donc il faut commencer bas et laisser faire des sauts. Dans un championnat où l'essentiel est de favoriser les performances de qualification il s'agira de favoriser ces performances. Dans tous les cas le chef de concours annoncera la première barre et les montées successives (181 1). Il doit demander à chaque athlète sa première barre du concours, cela permettra d'annoncer clairement qui saute et qui se prépare..

Les missions du jury de HAUTEUR pendant le concours

Concours "normal"

L'athlète, sa tenue (143 1), ses chaussures, pointes… (143 2 à 6) son dossard (143 7-8) et (F143)

Dans tous les cas, avant de commencer, le chef de concours annoncera la première barre et les montées successives (181 1 et 4-5)

Ne plus laisser les concurrents utiliser la zone de saut pour s'échauffer (180 2)

Ne pas oublier qu'en fin de concours, un athlète seul, pourra choisir ses barres (dans la limite des règlements particuliers…)

Appeler les concurrents dans l'ordre tiré au sort (180 4) en fonction du choix de leur première barre et des barres annoncées (181 2), ceci lorsque tout est prêt, c'est-à-dire barre en place, le drapeau blanc est levé au moment ou commence le début de l'essai. Penser à appliquer si besoin l'autorisation de l'essai différé, à chaque tour et chaque essai (180 6)

Accorder un essai de remplacement en cas de gêne (180 16)

Faire respecter les délais de sauts (180 17) drapeau jaune pour l'avertissement 15" avant la fin du temps (180 17c note)

Nombre d'athlètes encore en compétition

Epreuves Individuelles

Hauteur

Epreuves Combinées

Hauteur

Plus de 3

1'

1'

2 ou 3

1'30"

1'30"

1

3'

2'

Essais consécutifs

2'

2'

Autorisation de quitter le concours (180 18)

Participations simultanées (142 3). Dans ce cas le chef de concours, au courant de cette "multi-participation", pourra accorder à chaque tour une dérogation pour l'ordre de passage

Changer le lieu de compétition (180 19)

Mesurer (181 5 6): Placement de la barre, son sens (trouver la flèche de la barre), son orientation, l'horizontalité. La vérification après chaque déplacement, surtout en cas de record. Mettre des repères sur la barre pour la replacer toujours de la même manière, garanti des conditions régulières aux athlètes. Lorsqu'on mesure on fait un repérage de chaque côté, près des poteaux, pour s'assurer de l'horizontalité de la barre. C'est au centre de la barre, sur le dessus de celle-ci, règle de mesure bien verticale (à noter que dans certain pays le pied des toises est en équerre pour aider les juges), que la mesure sera faite précisément.

Dans les tentatives de record, il faudra bien remesurer la barre avant chaque tentative si la barre a été touchée

La chute de la barre par une "force extérieure" (181 9)

Comment sauter (182 1-2). Quelles sont les causes d'échec  Appel 2 pieds, non franchissement par-dessus, chute de la barre, si le concurrent touche le sol ou la réception au-delà de la ligne de saut sans avoir sauté (le fait de toucher la réception pendant le franchissement sans en retirer avantage ne sera pas considéré comme un échec), temps dépassé

Réclamation d'un concurrent (146 4)

Aide aux athlètes, communication avec l'entraîneur (144 2 i)

Tenir la feuille concours: les indications, comment noter (180 21) O : essai réussi, - : essai non tenté, X : essai manqué

Faire le classement final qui doit se faire au fur et à mesure pour être prêt à toute éventualité à la fin du concours. Pour être classé il faut avoir franchit une barre. Le classement est fait en fonction de la plus haute hauteur franchie. On classe en premier celui qui eu besoin du plus petit nombre d'essais à cette hauteur. Puis celui qui a eu le plus petit nombre d'échec depuis le début du concours jusqu'à la dernière hauteur franchie (on ne tient pas compte des essais manqué après la dernière hauteur franchie). Dans un championnat, pour l'attribution d'un titre individuel, s'il reste des ex-aequo à la première place on procédera à un barrage pour déterminer le "champion". Le barrage: les concurrents se trouvant ex aequo sauteront une fois de plus, à la hauteur la plus basse à laquelle l'un de ces concurrents a perdu le droit de continuer à sauter et, si aucune décision n'intervient par cet essai, la barre, sera montée, si les concurrents ex aequo franchissent la barre et baissée dans le cas contraire, de 2cm. A partir de ce moment, les concurrents concernés effectueront un essai à chaque hauteur jusqu'à ce qu'ils se départagent. Les concurrents à départager doivent sauter à chaque hauteur (181 8). La performance réalisée en barrage compte pour le concours (180 21).

Un exemple de classement

A part Philippe, donc 8ème, tous les concurrents ont passé 168,

Loïc l'a passé au 3ème essai, il est donc 7ème

Clément et Marcel l'ont franchit au 2ème essai, mais Marcel a fait un essai supplémentaire à 1m60, Marcel est donc 6ème et Clément 5ème

Les autres ont tous franchit au 1er essai mais, Nicolas a 2 échecs soit un de plus que John, ils sont donc 4ème et 3ème

Ahmed et Bakri sont donc 1° ex-aequo, c'est un championnat départemental, ils vont avoir une quatrième tentative à la hauteur la plus basse à laquelle Ahmed a perdu le droit de continuer, soit 1m74. Ils passent tous les deux, la barre est montée de 2cm, la montée de barre réglementaire pour un barrage donc 1m76 que seul Ahmed passe. Il devient donc premier avec 1m76 devant Bakri 1m74, John 3ème 1m68

Les concours de qualification

Quand il y a trop de monde pour une finale… (180 8 à 15)

Les missions du jury de HAUTEUR à la fin d'un concours

Les résultats

Finir le classement (126 3), signer la feuille et le faire viser par le juge arbitre (125 6) la transmettre au secrétariat (et au speaker 134)

Le protocole

Amener les 3 premiers au podium si nécessaire (en championnat, le podium fait partie de la compétition (143 1))

Le matériel

Préparer le concours suivant ou ranger le matériel (sur place et ramener ce qui doit l'être au local à matériel)

Evacuer le terrain avant que le commissaire de terrain ne vous le dise (133) et se mettre à disposition du directeur de réunion pour une éventuelle tâche de remplacement.

 

Les partenaire de l'athlétisme ligérien:

-



-

 PROGRAMME

Compétitions-Rassemblements

-

Challenge Loire 

CJS

30 juin 2021

Firminy

(Aco Firminy)

Programme

Engagements Ouverts

-

Challenge des jeunes 

BM

4 juillet 2021

Roanne

(Ca Roannais)

Programme

Feuille de modification

Engagements Ouverts

-

Challenge Loire 

CJS

7 juillet 2021

Montbrison

(Sa Montbrison)

Programme

Engagements Ouverts

-