www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
du comité d'athlétisme de la loire

Le TRIPLE SAUT - Le matériel

Une première partie du matériel est souvent à prendre au local à matériel

·         Le double décamètre (148) et une fiche pour mesurer.

·         L'anémomètre pour mesurer la vitesse du vent (184 et 163 10).

·         La manche à air pour indiquer la direction du vent (144 3)

·         Les drapeaux: rouge, blanc pour valider les essais (125 3), jaune pour l'avertissement du temps (180 17c note)

·         La(es) planche(s) de plasticine (185 8) avec une spatule pour refaire la surface ainsi qu'une planche "bouchon" pour fermer le trou de l'emplacement de la plasticine au moment de l'échauffement.

·         Eventuellement le matériel nécessaire pour "créer" des planches supplémentaires à 11m, 9m… (scotch blanc, craies, magnésie…)

·         Eventuellement une bande plastique et de quoi la fixer pour marquer la zone de réception en cas de fosse "double"

·         Râteau ou raclette pour niveler le sable

·         Plots ou marques pour "visualiser la planche", pour "fermer" la piste d'élan.

Une autre partie est à prendre au secrétariat

·         La feuille de concours (125 3) et la feuille de vent et les crayons

… le reste doit être en place sur la zone de concours (185)

·         La réception (185 9-10): il faudra en arrivant vérifier qu'elle soit préparée, non dangereuse (suffisamment meuble, pas de débris dangereux).

·         Si besoin mettre en place la bande plastique si besoin pour "axer" la zone de réception (en cas de fosse "double").

·         Eventuel arrosage du sable (il serait mieux que se soit fait avant) avec lance ou arrosoir…

Il est important que l'ensemble de ce matériel soit installé assez tôt (30 minutes) pour que les athlètes puissent prendre leurs marques (180 1-2-3).

Selon le niveau de la compétition

Il pourra y avoir un tableau d'affichage (performance, essai, dossard), une horloge de concentration, des bancs, des parasols… il faudra bien faire attention que ce matériel soit placé pour être réellement efficace mais sans gêner, ni les athlètes ni le spectacle. Par exemple:

·         L'horloge de concentration doit être vue sans difficulté par les concurrents en train de se préparer (180 17) quelque soit leur point de départ de la course d'élan.

·         Le tableau de marque (performance, essai, dossard) doit pouvoir être vu à la fois par les concurrents et par les spectateurs, mais ne pas se situer entre les tribunes et l'aire de saut.

Que faudrait-il pour que ce jury de TRIPLE SAUT fonctionne ?

Réglementation Minimale 4 (3 en salle) personnes sur le lieu du concours: pour respecter la réglementation française des records (mars 2004).

a) un juge saut régional (2e degré) comme chef de concours, assisté d'au moins 2 autres membres du jury,

b) un préposé à l'anémomètre (2e degré) sauf pour les compétitions en salle,

c) la performance doit être vérifiée par un juge arbitre régional.

Comment placer ces 4 personnes:

Un chef de concours A qui appelle les concurrents dans l'ordre, marque les essais sur la fiche (125 3), vérifie les mesures, placé pour vérifier les points de litige qui sont la ligne d'appel et pouvant suivre la structure du saut. Il devrait tenir les drapeaux Rouge et Blanc pour la validation des sauts. Il doit gérer le chrono et le drapeau Jaune (180 17 Note) pour le temps. Attention, seul, il ne peut pas tout faire.

2 aides (sous couvert du chef de concours) C pour juger de la sortie de fosse pour placer la fiche (point zéro) à la marque laissée par l'athlète, D pour remettre le sable à niveau du sol sans marque après chaque essai.

Un préposé à l'anémomètre G (sauf en salle), qui souvent peut appeler les concurrents (plus près d'eux)

Si nous avons la chance d'avoir des jurys supplémentaires, quelles sont les autres fonctions à assurer ?

·         Un secrétaire de jury B, qui tient la feuille de concours (à la place du chef juge) et appelle les concurrents

·         Un juge saut en C (cela peut alléger l'attention du chef juge) à la réception qui peut "cumuler" une des deux fonctions suivantes

·         Un juge chargé du chronomètre E pour le délai de saut (muni d'un drapeau jaune)

·         Un juge chargé du tableau d'affichage F

·         Un juge chargé des concurrents (pour sortir de l'aire de concours)

·         Puis éventuellement pour le secrétariat informatique

Pour l'homologation d'un record de France il faut (§5):

Un Juge Arbitre au moins régional chef de concours assisté d'au moins 2 autres membres du jury, un préposé à l'anémomètre (sauf pour les compétitions en salle), la performance devant être vérifiée par un Juge Fédéral de Sauts ou un Juge Arbitre Fédéral.

Les missions du jury avant le début du concours

Ces missions se feront sous la responsabilité du chef de concours. C'est à lui à distribuer les différentes tâches en fonction de l'effectif à sa disposition (125 1).

Quand? Le concours doit être prêt avant que les athlètes arrivent. Dans les grandes compétitions on accorde généralement au moins 30 minutes aux athlètes pour qu'ils puissent prendre leurs marques, cela signifie que le concours doit être en place avant ce moment là. Par exemple le concours est prévu à 15h00, le jury doit être sur place environ 40 minutes avant pour qu'à 14h30 les athlètes puissent arriver sur le terrain et prendre sereinement leurs marques.

Mise en place du concours

Prendre le matériel au local à matériel et les feuilles de concours à la chambre d'appel (selon le niveau de la compétition,les athlètes se rendent directement au sautoir, ou passent par la chambre d'appel et sont amenés sur l'aire de concours)

Installer rapidement le sautoir, c'est-à-dire placer la(es) planche(s) (186 3-5 et F 186) ou leur cache. S'il n'existe pas de deuxième planche, il es sera figuré une par une bande blanche de 20cm de large faisant corps avec la piste d'élan, et au-delà de laquelle il n'y aura pas lieu de placer de plasticine, la validité du saut étant à l'appréciation des juges.

Il faudra mettre, si besoin, la bande plastique sur la zone de réception pour la rendre symétrique à la piste d'élan (185-9), niveler grossièrement le sable, le remuer et l'arroser éventuellement (185-10). Installer la manche à air (144 3), l'anémomètre (184-5).

Placer les différents membres du jury (ne pas "surcharger" 119) pour que ceux-ci ne gênent ni les concurrents, ni les spectateurs. Tout cela doit être prêt avant que les athlètes prennent leurs marques (180 1-2). Il faut compter une bonne vingtaine de minutes pour que l'ensemble des athlètes d'un concours aient réglés leurs courses d'élan et soient prêts à commencer la compétition. Il faut donc que le jury soit opérationnel environ 30' avant l'heure officiel de début du concours

La mission fondamentale est l'organisation de la prise de marque ou la fin de l'échauffement (180 1)

Les athlètes se sont échauffés sur un terrain d'échauffement. Lorsqu'ils arrivent sur le terrain de compétition, leur préoccupation est de finir leur échauffement et de prendre leurs marques, ils vont donc faire des sauts complets. Le jury se doit d'aider cette situation.

Niveler rapidement le sable pour qu'il n'y ait pas de "gros trous" est important pour éviter des accidents.

Etre attentif que tous puissent faire des courses pour pouvoir se régler (surtout chez les jeunes).

Faire attention à la mise en place des marques (180 3) sur le bord de la piste d'élan, pour que les concurrents ne se gênent pas.

Il est important à ce moment là d'être très clair et précis dans les consignes de sauts et dans les annonces de l'emplacement de différentes planches dans le cas où il y en a plusieurs dans le concours…

Les missions du jury de TRIPLE SAUT pendant le concours

Les missions principales: Animer le concours, le faire vivre. Valider les essais, mesurer les sauts, tenir la feuille de concours. Informer les spectateurs. Puis au fur et à mesure faire les classement intermédiaires pour définir les finalistes et enfin faire le classement final (avec un éventuel barrage),

Le concours

L'athlète, sa tenue (143 1), ses chaussures, pointes… (143 2 à 6) son dossard (143 7-8) et (F143)

Ne plus laisser  les concurrents utiliser la zone de saut pour s'échauffer (180 2)

Appeler les concurrents dans l'ordre tiré au sort (180 4) lorsque tout est prêt (sable à niveau 185 10) , le drapeau blanc est levé au moment ou commence le début de l'essai. Penser à appliquer si besoin l'autorisation de l'essai différé, à chaque tour (180 6). Le nouvel ordre pour les 3 essais de la finale (180 5)

En cas de plusieurs planche (186 4) (par ex en interclubs) appliquer le règlement spécifique français pour l'ordre de passage à chaque planche (dans ce cas la gestion de l'essai différé se complique un peu).

Accorder un essai de remplacement en cas de gêne (180 16)

Faire respecter les délais de sauts (180 17) soit 1' et 2' en cas de 2 essais consécutifs

Autorisation de quitter le concours (180 18)

Participations simultanées (142 3)

Changer le lieu de compétition (180 19)


La mesure après validation de l'essai

Mesurer au centimètre inférieur (dernier cm entier) (184 1) de la marque la plus proche et perpendiculairement à la planche d'appel (185 3).

Le zéro se met dans le bac à sable au niveau de la trace (pas facile avec tous les rubans). Lorsque le sable est un peu sec, il s'effrite rapidement, le mieux est de ne pas toucher la marque, en plantant la fiche dans la trace et en laissant revenir le point 0 au début de la trace. (Voir photo)

La lecture se fait à l'intersection de la planche d'appel et de la plasticine. (Voir document Michel MELET)

Quelles sont les causes d'échec:

§         En premier comme la longueur (185 1) "mordre" (toucher le sol au-delà de la ligne d'appel). Voir les dessins de Michel MELET: D1, D2

§         Et puis: prendre son appel à côté de la planche, toucher le sol entre la planche et le sable (pour la première impulsion seulement), sauter en culbute, toucher l'extérieur du sautoir plus près de la planche d'appel que la marque la plus proche dans le sable, ou quitter le sautoir en arrière de sa marque, temps dépassé. Document Le juge arbitre

§         Enfin le non respect de la technique (186 1-2)

Réclamation d'un concurrent (146 4)

Aide aux athlètes, communication avec l'entraîneur (144 2 i)

Tenir la feuille de concours: les indications, comment noter (180-21) voir un modèle et Faire tenir la feuille de vent en parallèle, ce peut être la fiche d'appel (attention à la modification de l'ordre au moment de la finale)

Faire le classement final qui doit se faire au fur et à mesure pour être prêt à toute éventualité à la fin du concours. Pour être classé il faut avoir Fait une performance. Dans une épreuve "normale", tous les concurrents ont droit à faire 3 essais, le classement intermédiaire se fait à la fin de ces 3 premiers essais.  Les 8 meilleurs performeurs et les éventuels ex-aequo à cette place ont droit aux 3 essais supplémentaires. Le nouvel ordre de passage pour ces 3 derniers essais est donné à ce moment là, ordre inverse du classement intermédiaire (180-5). S'il n'y a pas plus de huit concurrents, chacun d'eux aura droit à six essais. Dans certaines épreuves particulières le règlement spécifique de l'épreuve peut prévoir une nombre d'essais différents: 6 à tous les athlètes en interclubs, 4 en UNSS ou en Coupe d'Europe… Chaque concurrent est crédité de sa meilleur performance, en cas d'ex-aequo on classe à la meilleure performance suivante… ainsi de suite. Dans un championnat, pour l'attribution d'un titre individuel, s'il reste des ex-aequo à la première place on procédera à un barrage pour déterminer le "champion" (rarissime!).  Le barrage: les concurrents se trouvant ex aequo sauteront une fois de plus et, si aucune décision n'intervient on recommencera… (180 20). La performance réalisée en barrage compte pour le concours (180 21) c'est-à-dire que si la performance réalisée lors du barrage est supérieure à celles réalisées dans le concours c'est cette performance qui sera enregistrée.

Un exemple de classement

A la fin des 3 essais réglementaires, Céline doit s'arrêter avec ses droits essais mordus. Stéphanie malgré ses 9m46 à égalité avec Christelle est éliminé aussi puisqu'elle est classée 9ème avec ses autres essais.

Pour le classement final, Murielle remporte le concours avec 12m98 devant Sandrine 12m31 et 11m69 à son meilleur 2ème saut mieux que les 11m68de Laura qui sera donc 3ème avec 12m31 aussi.  4ème Mélanie 10m98, 5ème Magalie 10m55, pour les 6ème et 7ème places à 10m52, Farah et Lydie se départagerons au niveau du 3ème meilleur essai seulement, Lydie réalisant 2 fois 10m47 sera donc 6ème.

Les concours de qualification

Quand il y a trop de monde pour une finale… (180 8 à 15)

Les missions du jury à la fin d'un concours de TRIPLE SAUT

Les résultats

Finir le classement (126 3), signer la feuille et le faire viser par le juge arbitre (125 6) la transmettre au secrétariat (et au speaker 134)

Le protocole

Amener les 3 premiers au podium si nécessaire (en championnat, le podium fait partie de la compétition (143 1))

Le matériel

Préparer le concours suivant ou ranger le matériel (sur place et ramener ce qui doit l'être au local à matériel)

Evacuer le terrain avant que le commissaire de terrain ne vous le dise (133) et se mettre à disposition du directeur de réunion pour une éventuelle tâche de remplacement.

 

Les partenaire de l'athlétisme ligérien:

-



-

 PROGRAMME

Compétitions-Rassemblements

-

Challenge Loire 

CJS

30 juin 2021

Firminy

(Aco Firminy)

Programme

Engagements Ouverts

-

Challenge des jeunes 

BM

4 juillet 2021

Roanne

(Ca Roannais)

Programme

Feuille de modification

Engagements Ouverts

-

Challenge Loire 

CJS

7 juillet 2021

Montbrison

(Sa Montbrison)

Programme

Engagements Ouverts

-